De quoi est constituée une glissière télescopique ?

Une glissière télescopique est un élément utilisé en vue de rendre plus simple le coulissement des tiroirs et aussi d’autres matériels utiles dans la vie de tous les jours, surtout pour les matériels plus lourds avec des mouvements verticaux, horizontaux et guidés. En fait, de nombreux professionnels ont recours aux glissières télescopiques. Mais, quels sont les éléments qui composent une glissière télescopique ? Si vous voulez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

La glissière télescopique : en quoi consiste-t-elle ?

Tout d’abord, c’est grâce à la glissière à billes que le glissement d’un objet est garanti. La glissière télescopique est également équipée d’un guide linéaire en acier, en aluminium ou en acier inoxydable. La glissière est ensuite divisée en différentes parties : glissières télescopiques à extension partielle (avec deux éléments compacts), glissières télescopiques à extension complète (avec trois éléments), glissières télescopiques à super extension (avec quatre éléments), glissières télescopiques à usage intensif et glissières télescopiques verticales. Cliquez sur l’ancre ci-dessous pour plus d’informations sur la glissière télescopique.

La glissière télescopique : ses spécificités !

Les glissières sont en effet constituées de butées solides, afin de résister aux ouvertures, ainsi qu’aux fermetures sous charge maximale. Quant aux billes, elles assurent un glissement en douceur. Ces dernières peuvent être configurées, sur mesure, en longueur, mais aussi en extension, selon les modèles. Il faut savoir que les longueurs pliées actuelles d’une glissière varient de 150 mm à plus de 2 mètres. Leurs extensions vont de quelques dizaines de millimètres à plus de 2 mètres. Quant aux billes de service, elles sont enfoncées dans le gabarit des bénéfices, ce qui est tout à fait en phase avec les charges lourdes et les dispositifs qui nécessitent l’intervention d’une glissière pouvant résister ou être soumise à des forces de couple. En effet, pour l’amélioration des puissances de déplacement, il existe un système qui est développé, afin de permettre l’exécution de l’ouverture des différents éléments de la glissière télescopique à plat charge lourde.  D’autres modèles sont équipés d’un système de verrouillage mécanique. Il s’agit alors d’un tiroir ergonomique qui est simple à manipuler, et combinant 2 verrouillages fermé et ouvert.

La glissière télescopique : ses avantages !

Tout d’abord, les glissières télescopiques sont faites de matériaux résistants dans la mesure où leur gamme a été fabriquée à partir d’un acier étiré, puis travaillé à froid, et galvanisé. Ainsi, une glissière à bille peut résister aux vibrations et aux chocs. Grâce à sa résistance, le matériau peut offrir une grande rigidité, ainsi qu’une grande étanchéité à la flexion. Par le biais d’un niveau élevé de charges supportées à plat, à chaud, la glissière assure alors une répartition étant homogène de la charge totale. Le guide bénéficie ainsi d’une longue durée de vie. Par ailleurs, il est important de savoir que la capacité de charge, le matériau et la durée de vie sont les principaux facteurs influençant le choix de la meilleure glissière télescopique. Par ailleurs, pour une glissière de tiroir à forte charge, afin d’éviter que les tiroirs dont la largeur est supérieure à sa profondeur dissocient les ouvertures de la glissière, les professionnels recommandent les glissières synchrones qui peuvent séquencer l’ouverture des éléments coulissants. En effet, elle se manifeste par une ouverture ou une fermeture partielle. Ainsi, la répétition des ouvertures et fermetures produit a fortiori, à partir de leur état initial, la déviation des cages à billes. L’installation des cages à leur place nécessite la réalisation d’une ouverture et d’une fermeture une seule fois. Il s’agit d’une technique d’amorçage des roulements à billes, qui force la cage à billes à retrouver son état initial.